Cool Machine Saperlipopette Magazine 0

COOL MACHINE, le concept store en ligne qui rend le kitsh, tendance !

Bienvenue dans l’univers coloré et punchy du concept store en ligne, COOL MACHINE. Imaginé par Hélène et Édouard, tous les deux adeptes des pièces de seconde main, COOL MACHINE est un concept store décalé qui propose des créations contemporaines aux motifs audacieux ainsi que des pièces vintage, le tout répandant une ambiance enjouée et acidulée, inspirée des années 80/90. Hélène nous fait découvrir l’univers de COOL MACHINE, à travers cette interview !

Cool Machine Saperlipopette Magazine 7

Hélène, Édouard, vous avez lancé COOL MACHINE qui est un concept store en ligne coloré et décalé. Qu’est-ce qui vous a poussés à créer votre marque ? Comment est-elle née ?

L’idée de créer Cool Machine, c’était la mienne, au départ. J’avais envie de créer quelque chose sans savoir vraiment quoi. Je n’ai jamais réellement su trouver ma place dans le monde scolaire même si je savais être bonne élève. Le monde professionnel ne m’a jamais apporté satisfaction. L’envie de voler de mes propres ailes était ancrée en moi et devenait de plus en plus forte ; il fallait que je trouve le courage de me lancer et que j’apprenne à me faire confiance. Édouard est la personne qui a tout déclenché. Il a cru en moi et en mes idées. Il me pousse et me soutient au quotidien ! Il est aussi à l’initiative de beaucoup de choses pour Cool Machine. Il s’occupe surtout de l’aspect technique de l’e-shop, du graphisme, de la plupart des shooting… J’ai aussi eu une opportunité en 2014 et je l’ai saisie.

Cool Machine, c’est l’association de choses qui font partie de moi et de mon quotidien. En faire un « concept store », c’était la solution pour y mettre un peu tout ce que je voulais tout en essayant de créer un univers cohérent. Depuis plusieurs années, je passe énormément de temps à fouiner et à chiner, je suis aussi ultra connectée et suis sans arrêt à l’affût des nouveautés. Je suis une vorace de mode, d’où ce mélange de pièces vintage et de créations contemporaines. Ma passion pour les brocantes et la seconde main n’empêche pas mon intérêt énorme pour les nouveaux créateurs d’aujourd’hui. On m’a de nombreuses fois félicitée pour mes trouvailles, je me suis dit tout simplement : « Pourquoi ne pas en faire profiter les autres? »

Pourriez-vous nous expliquer quel est le concept de COOL MACHINE ?

Cool Machine c’est un concept store en ligne joyeux qui propose un lifestyle décalé et funky dans une atmosphère assez 80’s/90’s, rempli de motifs et de couleurs. Le concept, c’est de s’amuser avec la mode, de trouver des pièces originales, qu’on ne voit pas partout ! C’est pour cela que nous avons une ligne vintage « rebrandée » et que nous travaillons avec des créateurs émergents et indépendants. Le but n’est pas de retrouver chez nous ce que vous retrouver partout ailleurs. C’est aussi un risque que nous prenons en nous tournant vers des produits dit moins « populaires », mais nous avons envie de proposer une mode avant-gardiste et pointue qui soit fun ! Nous aimons la différence !


Vous proposez des créations contemporaines mais également des pièces vintage. Pourquoi avoir choisi de mêler ces deux concepts ?

J’ai envie de répondre « pourquoi pas? »

Nous ne sommes pas les premiers sur le marché à oser mélanger les deux. Acheter de la seconde main, c’est devenu normal pour la plupart des gens aujourd’hui, qu’on le fasse par nécessité ou par plaisir. Certains n’osent pas passer le cap, surtout en matière de vêtements. C’est pourquoi j’ai décidé dès le départ de les laver, de les réparer si besoin et de les « rebrander » pour les proposer aux clients dans le meilleur état possible. Je n’avais pas envie que Cool Machine soit une friperie, mais quelque chose de plus qualitatif, plus « mode » et surtout à la hauteur des créations contemporaines que nous proposons en parallèle.

Vos pièces nous ramènent vers les années 80/90. En quoi la mode de ces deux décennies vous ont-elles marquées ?

Les 80’s et 90’s font un grand retour depuis quelques saisons en matière de design, d’art et de mode. C’est un mouvement dans lequel nous nous reconnaissons par qu’il est coloré et nous permet de nous amuser avec l’image de l’e-shop, autant à travers le graphisme qu’avec les sets design que je prépare pour les shooting. C’est aussi un retour à notre enfance (les années 90) avec les motifs géométriques, les imprimés régressifs, les couleurs franches et acidulées… On essaie aussi de faire évoluer l’e-shop avec la mode tout en gardant notre identité de départ.

Vous êtes tous les deux, les fondateurs de l’e-shop. Pourriez-vous nous parler de vos parcours respectifs ?

Édouard a un diplôme dans l’audiovisuel. C’est un cursus qui lui a permis de toucher un peu à tout : la photo, le montage, la vidéo, le son, le graphisme… Il a autant le côté technique que créatif ce qui nous est très utile aujourd’hui. Il travaille à temps plein dans le domaine de la télévision. Je suis la seule de nous deux à me consacrer totalement à Cool Machine. De mon côté, j’ai un bac Littéraire en poche, un Brevet Professionnel en Esthétique Cosmétique et Parfumerie. Je ne suis pas vraiment fière de mon parcours scolaire que je trouve clairement ennuyeux. Si je pouvais recommencer, je ne ferais pas du tout la même chose ! Mais je suis heureuse d’en être là aujourd’hui; c’est un peu une revanche pour moi. Heureusement, j’ai eu la chance de travailler en tant que make-up artist pour la marque parisienne Shifumi, en parallèle de mon apprentissage. C’est l’un de mes meilleurs souvenirs. J’ai ensuite été responsable de corner pour une grande marque française haut-de-gamme et plus récemment chroniqueuse mode pour une chaîne TV locale.

Vous travaillez avec des créateurs émergents. Quels sont les produits qu’ils proposent ?

Nous travaillons actuellement avec 5 créatrices. Nous ne proposons qu’une sélection de leur travail et en très petite quantité.

Melissa Grace Farnie, créatrice de la marque EL-AICH, propose de la poterie en argile et en céramique. Elle crée de la vaisselle, des pots de fleurs, des vide-poches ainsi que de la papeterie. J’ai eu un véritable coup de foudre pour son univers, je voulais tout acheter pour moi ! Marine Gentils, à la tête de Hello Marine est une illustratrice. Elle propose des sérigraphies sur poster ou carte postale, des trousses ou encore des broches rigolotes que vous pouvez retrouver sur Cool Machine. Puis, il y a Jenny Sibthorp, j’ai adoré son mode de vie. Elle travaille dans son petit atelier au milieu de ses moutons en Angleterre. Elle fabrique des pochettes, des porte-monnaie, des coussins… Elle travaille surtout le lin et le cuir de grande qualité, comme ses créations que nous proposons, en cuir nappa, très fin et très souple qu’elle imprime elle-même !

Deux nouvelles créatrices nous rejoignent cette rentrée : Maéva Roucolle et Dai Li. Maéva est une jeune graphiste originaire du sud de la France. Notre collaboration est un peu différente car elle a donné naissance à un chouette petit partenariat. Nous avons associés nos deux marques et concepts pour créer un T-shirt en édition très limitée. Maéva brode à la main et à la demande sur des T-shirts depuis quelque temps déjà, c’est un autre support de travail pour elle, en plus d’être designer graphiste initialement.

Dai Li vit en Australie. C’est une sculptrice qui travaille la céramique sans moule. Pour l’e-shop, nous avons sélectionné ses broches et ses boucles d’oreilles faites à la main. Je suis une maniaque des objets en forme de main. J’étais dingue en découvrant la finesse de son travail ! Au delà du fait de proposer des pièces originales, je suis surtout admirative et touchée par la qualité du travail de chacune.

D’autres créateurs devraient nous rejoindre dans le courant de l’automne/hiver, affaire à suivre…

Souhaiteriez-vous développer COOL MACHINE ?

Je bouillonne à l’idée de développer le concept. Je me réveille chaque jour avec l’envie de faire plus et mieux que la veille. J’ai beaucoup d’idées qui restent vagues mais je pense qu’elles prendront forme avec le temps. Mon but premier, c’est de faire fonctionner Cool Machine sur le long terme, car nous ne sommes là que depuis le printemps… J’ai hâte de voir ce que nous réserve l’avenir ! J’ai aussi très envie de donner naissance à de nouvelles collaborations. Notre avantage, c’est que nous formons une belle équipe tous les deux, mais Cool Machine nous permet de faire en plus de belles rencontres. Les gens qui nous tendent la main comptent aussi beaucoup dans l’évolution du projet.

Cool Machine Saperlipopette Magazine 2

Cool Machine Saperlipopette Magazine 3

Cool Machine Saperlipopette Magazine 4

Cool Machine Saperlipopette Magazine 5

Cool Machine Saperlipopette Magazine 6

Crédits Photos : Hélène Rebelo et Edouard Beauget , Make-up :  Hélène Rebelo

Retrouvez COOL MACHINE sur son e-shop officiel, ainsi que sur Facebook et Instagram.

Propos recueillis par Marine Boissard