Emilie Ménard Saperlipopette Magazine 2

Rencontre avec Émilie Ménard

Émancipation, séduction, sensualité et liberté : c’est ce qui caractérise les portraits féminins d’Émilie Ménard. Artiste autodidacte, Émilie Ménard s’est rapidement tournée vers l’art pour réaliser sa première bande dessinée à 8 ans. C’est à l’âge adulte qu’elle commence à s’interroger sur le rôle de la femme dans la société et décide alors de peindre des portraits de femmes qui révèlent une personnalité énigmatique et insaisissable. Émilie s’inspire principalement d’artistes tels que Steven Meisel, Helmut Newton ou Peter Lindbergh qui soulignent et subliment la beauté des femmes à travers leurs travaux. Elle s’imprègne également du Pop Art et s’amuse à confondre touches colorées et tons froids afin de créer un contraste saisissant. Et on adore ! À noter dans vos agendas : le prochain vernissage d’Émilie Ménard aura lieu le 19 Mai à l’Hôtel Basss à Paris.

Emilie Ménard Saperlipopette Magazine 1

Émilie, tu es est une artiste autodidacte. Qu’est-ce qui t’a poussée vers l’art ?

J’ai toujours eu une passion pour le dessin et je me suis mise à la peinture à l’huile il y a un peu plus de dix ans ; je ne pourrais pas expliquer ce qui m’a poussée dans cette direction. Le dessin a toujours été une passion, d’aussi loin que je me souvienne. La peinture a presque été une révélation, qui m’a permis d’exprimer beaucoup plus et de découvrir la couleur.

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Ma principale source d’inspiration, c’est la femme, bien sûr. Je suis souvent inspirée par le travail d’autres artistes et par certains mouvements artistiques, le street art, par exemple, me touche beaucoup et influence mon travail. Je suis également inspirée par la photo, en particulier le noir et blanc.

Emilie Ménard Saperlipopette Magazine 6

Tu peins essentiellement des jeunes femmes dont le visage exprime une véritable personnalité. Pourquoi avoir fait ce choix ?

Tout comme je ne peux pas vraiment expliquer ce qui m’a poussé vers l’art, je peux difficilement dire pourquoi je peins des femmes. J’aime beaucoup la beauté de la femme ; c’est l’une des raisons je pense. J’aime également représenter les différentes facettes de sa personnalité, essayer de comprendre certaines de ses contradictions : sa force et sa fragilité, sa froideur et sa séduction, son besoin, parfois contradictoire, de plaire mais de rester elle-même…

Ton univers nous fait nous interroger sur le rôle de la femme dans notre société et sur l’évolution de la féminité. Tes œuvres véhiculent-elles un message féministe ?

Il y a bien sûr un côté féministe en moi, qui s’exprime au travers de mes œuvres. C’est un peu mon idéal de la femme contemporaine que je cherche à montrer. J’aimerais parfois être comme ces femmes. Séduisantes, sûres d’elles, libérées, elles assument leur indépendance et apprécient leur solitude, elles n’ont pas peur d’être provocantes ou d’avoir l’air de femmes objet, elles ne craignent pas le regard des autres. Elles sont libres, et c’est cela surtout que je cherche à exprimer. Ce n’est pas du tout un féminisme hostile à l’égard des hommes. Pour moi, le féminisme, c’est tout le contraire !

Emilie Ménard Saperlipopette Magazine 3

Quel message souhaites-tu transmettre à travers tes œuvres ?

Je souhaite avant tout que mes œuvres puissent toucher et procurer une émotion à la personne qui les regarde. Pour moi, avant de transmettre un message, une œuvre est censée transmettre une émotion.

Tu te focalises beaucoup sur le visage à travers tes peintures. Pourrais-tu expliquer cela ?

Le visage exprime beaucoup de choses, en particulier à travers le regard. J’essaie de retranscrire, par l’expression des femmes que je représente, toutes les émotions que je les imagine ressentir. J’adore également jouer avec les couleurs et les volumes pour tenter de sublimer leur visage, utiliser chaque détail pour tenter de leur donner une vie et une personnalité.

Tu intègres des touches vives et colorées à tes œuvres qui contrastent avec la froideur de tes sujets. Comment expliquerais-tu cela ?

Les femmes que je peins sont distantes et inaccessibles. Je trouve cela intéressant de faire contrebalancer la froideur de leur expression avec un fond coloré et chaleureux. Ce contraste chromatique montre l’ambivalence de la femme, complexe et contradictoire.

Emilie Ménard Saperlipopette Magazine 4

Tes peintures sont réalisées à l’acrylique et à l’huile. Pourquoi avoir fait le choix de cette technique ?

J’ai découvert l’huile il y a plus de dix ans, et j’ai appris, au fil des ans, les nombreuses possibilités qu’offrait ce médium. La superposition des couches permet d’obtenir des effets subtils et intenses, et le temps de séchage assez long autorise une précision dans le détail. C’est à l’huile que je travaille tous les visages. J’adore aussi l’acrylique que j’utilise souvent pour réaliser les fonds. J’aime la façon de peindre spontanée et instinctive qu’elle permet d’avoir. Des coulures, des éclaboussures, toutes sortes d’effets de matières sont rendus possibles.

Quels sont les artistes que tu admires ?

Certains artistes Pop Art en particulier Andy Warhol et Roy Lichtenstein. J’adore aussi de nombreux artistes issus du street art ; Banksy, Keth Haring, Shepard Fairey, Miss. Tic… J’aime également l’expressionnisme abstrait et des artistes tels que Mark Rothko ou Jackson Pollock.

Emilie Ménard Saperlipopette Magazine 5

As-tu des projets sur lesquels tu travailles actuellement ?

J’ai plusieurs vernissages en préparation dans différents lieux sur Paris. Le prochain aura lieu le 19 mai à l’Hotel Basss. Je donnerai plus d’information sur ma page Facebook et sur mon site.J’ai également commencé à réaliser des portraits sur commande. C’est un travail très intéressant qui me permet de sortir de ma zone de confort… Cela m’oblige à abandonner ma recherche habituelle de perfection pour réaliser un visage plus ressemblant, où je cherche à obtenir une atmosphère qui corresponde aux attentes du modèle, ce qui me permet d’essayer des choses nouvelles dont je n’aurais même pas eu l’idée ! Les personnes qui souhaitent recevoir des informations sur mes projets à venir peuvent s’inscrire sur la mailing-list, de nombreux événements sont en préparation pour les mois à venir !

Retrouvez Émilie Ménard sur son site officiel ainsi que sur Facebook.

Propos recueillis par Marine Boissard